yazilimweb tasarim
Evènements
Accueil / Non classé / Programme Aménagement Durable des Ecosystèmes Forestiers et Agroforestiers (PADEFA)

Programme Aménagement Durable des Ecosystèmes Forestiers et Agroforestiers (PADEFA)

JUSTIFICATIF ET CONTRAINTES A LEVER

Les ressources forestières et agro forestières du Sénégal, subissent les effets des changements climatiques et les nombreuses pressions anthropiques ; avec comme conséquence une forte tendance régressive. Cet état de fait est aggravé par le manque de données référentielles sur l’état de ces ressources.
Face à cette situation, les mesures suivantes sont proposées :
 la mise en place d’un système d’information intégrant à la fois les données sur les ressources (inventaires), le suivi de la dynamique de croissance des formations forestières et agro forestières, et l’évolution de la diversité biologique,
 l’amélioration des modes de gestion selon les acteurs impliqués et d’utilisation durable.
Cette option est en phase avec les orientations stratégiques déclinées dans la Convention des Nations Unies sur les Changements climatiques, dans la Convention des Nations Unies sur la biodiversité et dans la «Nouvelle Politique Forestière du Sénégal (2005-2025)». Ce document stratégique vise la satisfaction des besoins économiques et sociaux des communautés locales et nationales, la lutte contre la pauvreté, la sécurité alimentaire, dans un cadre global de sauvegarde de l’environnement et de durabilité des systèmes de production.
C’est sur la base des options préconisées dans ces documents de référence d’une part, et les résultats des divers diagnostics participatifs avec les populations et les partenaires au développement d’autre part, que le CNRF a mis en place le «Programme Aménagement Durable des Ecosystèmes Forestiers et Agroforestiers» (PADEFA) qui ambitionne de contribuer à lever les contraintes suivantes :
 la dégradation de l’environnement suite à des décennies de sécheresse et de surexploitation de la végétation ligneuse qui ont entrainé la disparition / raréfaction de plusieurs espèces à usages multiples et des pénuries de bois de feu, de service et de produits non ligneux (gomme, fruits, fourrage, résine, etc.) ;
 la baisse des productions agricoles à cause de la dégradation des sols, aux érosions hydrique et/ou éolienne, à la disparition de l’arbre dans les paysages agraires et à des modes de gestion inappropriés des troupeaux ;
 la faiblesse de la capacité des acteurs (recherche, développement, production, etc.) sur les aspects agroforestiers, notamment pour (i) la mise au point de stratégies favorisant des synergies progressistes entre les composantes en présence et (ii) la maîtrise des techniques de gestion durable et intégrée des différentes spéculations rurales et des technologies agroforestières.
Les axes prioritaires de développement du Gouvernement du Sénégal, déclinés dans les différents documents stratégiques (Plan Sénégal Emergent, Loi d’Orientation Agro-sylvo-pastorale, Document de Politique Economique et Sociale, Politique Forestière du Sénégal) et des besoins de recherches formulés par les partenaires de la recherche, ont permis de définir quatre thèmes de recherche dans le cadre du programme PADEFA :
– Thème 1 : Evaluation et gestion des formations forestières
– Thème 2 : Etude et gestion des systèmes agroforestiers
– Thème 3 : Réhabilitation des terres dégradées
– Thème 4 : Gestion de la biodiversité et changements climatiques

OBJECTIFS

L’objectif global du programme est de mettre au point des référentiels techniques pour une meilleure connaissance et une gestion durable des écosystèmes forestiers et agroforestiers, une préservation de la biodiversité dans un contexte de changement climatique.
Les objectifs spécifiques du programme sont :
 identifier, dans le cadre du reboisement et de la restauration des écosystèmes dans les différentes zones agro-écologiques Sénégal, des espèces forestières et agroforestières (locales et exotiques) et des techniques sylvicoles et technologies performantes pour une production ligneuse soutenue en bois énergie, de service et d’œuvre ;
 caractériser au plan biophysique et socioéconomique les systèmes agroforestiers pour développer des méthodes d’évaluation et de gestion durable ;
 élaborer des outils pour une meilleure compréhension des dynamiques de croissance des peuplements naturels ou artificiels ;
 élaborer des stratégies pour une meilleure compréhension des perceptions paysannes et des contraintes à l’adoption des technologies agroforestières.

 

Les commentaires sont fermés.

Défiler vers le haut